Faut-il s’entrainer en musculation jusqu’à l’échec musculaire ou non ?

Faut-il s’entrainer en musculation jusqu’à l’échec musculaire ou non ?

Qu’est-ce que l’échec musculaire ? C’est simple, l’achèvement de la répétition après une autre répétition deviendra une tâche de plus en plus difficile jusqu’à ce que tu ne parviennes pas à maintenir une force suffisante pour continuer à compléter la répétition. Tu en peux plus réaliser aucune répétition sur une série d’un exercice, Deux approches: arriver à l’échec musculaire ou ne pas y arriver.

 
La Potentialisation Post Activation

La Potentialisation Post Activation

La réponse musculaire (et donc la force que les muscles génèrent) n’est pas toujours la même, mais elle peut être influencée par différents facteurs, comme c’est le cas lorsque nous faisons de l’activité physique.

La force que tes muscles produisent peut être négativement affectée par la fatigue produite par l’activité physique précédente, comme cela se produirait juste après une série de répétitions à l’échec.

 
La clé du rendement en force athlétique et musculation : le système nerveux

La clé du rendement en force athlétique et musculation : le système nerveux

Très souvent le facteur limitant la production de force n’est pas notre appareil musculaire, mais le système nerveux.
Pavel TSATSOULINE écrit dans son livre « Power to the People” (2000) « “tes muscles ont déjà la force de soulever une voiture, la seule chose qui se passe, c’est qu’ils ne le savent pas.”
Je suis d’accord avec cela et je pense que c’est une bonne image pour nous aider à comprendre l’amélioration potentielle en termes de production de force que nous pouvons obtenir en développant le système nerveux.

 
La méthode bulgare

La méthode bulgare

Une séance d’entraînement lourde peut te laisser KO pendant des jours aux ischio-jambiers, quadriceps, lombaires et fessiers par exemples, ainsi que certains autres muscles que tu ne savais même pas qu’ils existaient.

Imagine l’idée de t’entrainer aux squats deux fois par semaine, ça fait peur, et si tu penses à t’entrainer trois fois par semaine ou plus? là, tu deviens fou !

 
Principes de musculation : Le principe de spécificité (III)

Principes de musculation : Le principe de spécificité (III)

Dernier article sur les principes de la musculation. La spécificité est le principe qui peut être expliqué d’une manière plus simple. L’entrainement devrait défier et stimuler les systèmes responsables de l’action sportive, c’est-à-dire entrainer les muscles utilisés dans les mouvements sportifs, former le système nerveux pour améliorer le mouvement à réaliser ou bien réaliser le mouvement lui-même.

 
Tempo d’exécution en Force Athlétique et Powerlifting

Tempo d’exécution en Force Athlétique et Powerlifting

Si je vous demande ce qui sépare une barre réussie facilement d’une barre manquée, visuellement. Vous me direz à peu près tous que c’est la vitesse à laquelle la barre remonte. Après tout, ne dit-on pas d’un athlète doué qu’il a envoyé sa barre dans la stratosphère?

Aujourd’hui, nous allons parler d’une variable très peu utilisée en préparation de force athéltique et powerlifting : le tempo d’exécution.

 
Les powerlifters doivent-ils s’entrainer comme des bodybuilders?

Les powerlifters doivent-ils s’entrainer comme des bodybuilders?

Il n’est pas rare de voir des powerlifters de classe mondiale comme Ray WILLIAMS, Josh HANCOTT ou Dan GREEN s’entrainer à hautes répétitions et utiliser une grande variété de mouvements complèement distincts à ceux de la compétition quand ils sont hors-saison (des fois même allant jusqu’à complètement ignorer les mouvements de compétition durant cette période de temps).

 

Pin It on Pinterest