Romuald MASSÉ, une force de la nature 

 

Ça faisait assez longtemps que l’on avait envie de réaliser une interview d’un des meilleurs powerlifters de notre pays, Romuald MASSÉ. Actuel Champion de France GPC/WPC, d’Europe WPC et du Monde en GPC , ainsi que recordman de la plus grosse barre française en RAW avec 252.5 kilos au développé couché.

PowerliftingMag : Salut Romuald, et merci de prendre le temps de nous répondre. Présente-toi un peu pour ceux qui ne te connaissent pas encore?

 

ROMUALD MASSÉ : Je m’appelle Romuald Massé, j’ai 24 ans, je pèse 140 kilos pour 1m82 et je pratique la force athlétique depuis 3 ans et demi. J’ai commencé la musculation en 2011, dans le but de me renforcer pour le rugby que je pratiquais. Après quelques mois, j’ai préféré laisser le ballon ovale pour la fonte pour me consacrer qu’à ça. 

En 2013, j’ai dû déménager sur Marseille pour mes études. C’est dans une salle que j’ai découvert la force athlétique où plusieurs athlètes pratiquaient ce sport, que je ne connaissais pas. Voyant que je n’étais pas mauvais au développé couché ils m’ont entraîné, afin de participer au Championnat de France GPC, où ils étaient affiliés. A ma grande surprise, j’ai fini premier, avec la plus grosse barre RAW de la compétition, en remportant également le record de France !! J’ai tout de suite accroché à ce sport et continué l’aventure en remportant le championnat d’Europe 3 mois plus tard.

PowerliftingMag : Quelles sont tes maxs aux trois mouvements actuellement et quelles sont les charges que tu vises à long terme ? 

ROMUALD MASSÉ : Après 2 ans de compétition, je me suis lancé dans les 3 mouvements. Mes charges actuelles validées en compétition sont de 340kg au squat (avec bandes), 252,5kg au développé couché RAW (plus grosse barre RAW Française réalisée en compétition) et 280kg au soulevé de terre RAW. Sur du long terme, je n’ai pas vraiment d’objectif au squat ni au soulevé de terre qui ne sont pas mes mouvements forts, mais j’aimerais bien pouvoir passer une barre à 260kg au développé couché RAW.

romuald-massé-gpc-powerlifting-développé-couché-bench-press

Romuald MASSÉ au développé couché, plus grosse barre française actuelle en RAW

PowerliftingMag : Pourquoi tires-tu en GPC et WPC? Quelle est la différence avec les autres associations et la fédération?

 

ROMUALD MASSÉ : Je fais des compétitions en GPC et WPC actuellement car les personnes qui m’ont fait découvrir ce sport y étaient affiliés. Participant dans ces deux associations, je ne peux pas aller en FFF. Je l’ai mise de côté, mais grâce aux réseaux sociaux, je commence à avoir quelques relations en FFF, et je compte y aller l’année prochaine.

PowerliftingMag : Au niveau de l’entraînement, comment gères-tu la périodisation, les charges, les répétitions? Quelle est ton alimentation , quel type de diète réalises-tu? 

 

ROMUALD MASSÉ : Au sujet de la nutrition, je n’ai aucune diète (je pense que ça se voit 😊), je mange de tout, sans faire vraiment attention. Pour les compléments alimentaires, je prends en général de la whey et des BCAA après chaque entrainement

Je m’entraîne toute l’année en force (je ne pense pas que ça soit l’idéal, mais c’est ce que j’aime 😊). Quand je prépare une compétition, je m’y prends plusieurs semaines à l’avance, en fonction du niveau souhaité, qui n’est pas le même pour une demi-finale France que pour un Championnat du Monde. Je réduis le nombre de répétition et augmente les charges au fur et à mesure du temps.

Je commence par exemple sur du 5X5 à 12 semaines, pour finir à 3 semaines avant la compétition sur du 2X2 à +95% du 1RM et j’essaie de varier les exercices d’assistance toutes les 4 semaines.

Je m’entraîne 4 fois par semaine avec une séance de squat, une de soulevé de terre et deux de développé couché. Je prends une semaine de repos avant et après chaque compétition, ce qui était difficile à faire au début. J’avais hâte de reprendre mais je me suis rendu compte que cette pause m’était indispensable.

romuald-massé-gpc-powerlifting-soulevé-de-terre-deadlift

Romuald et son mouvement préféré ;-)))

PowerliftingMag : En tenant compte que ce sport est amateur au niveau mondial, comment fais-tu pour payer les coûts de préparation et de compétitions?

 

ROMUALD MASSÉ : Il est vrai que ce sport est peu connu car peu médiatisé, donc peu d’argent, donc tous les frais sont à ma charge.

J’ai la chance d’avoir :

  • le soutien d’ARES Muscu, ma salle de sport,
  • de Métal France pour tout le matériel de force athlétique,
  • Myléore pour la magnésie
  • et Yadomédica, la société où je travaille, qui prend en charge une partie de mes déplacements.

 

PowerliftingMag : Comment vois-tu ce sport au niveau mondial et au niveau de sa popularité ?  

 

ROMUALD MASSÉ : Je trouve que le Powerlifting gagnerait à être connu, surtout en France. Il m’a l’air d’être plutôt bien réputé aux USA et dans les pays de l’Est, sans doute car le niveau y est plus élevé.

En France, peu de personnes savent ce qu’est la force athlétique, contrairement à l’haltérophilie. Pratiquer le powerlifting aux Jeux Olympiques aiderait à sa popularité, mais il faudrait surtout qu’on puisse retirer l’image de dopage associer à la force athlétique.

C’est pour moi le plus gros inconvénient de l’image de notre sport. Je trouve fatiguant de toujours avoir à me justifier car je ne prends pas de produits dopants. Tout mon entourage me dit de ne pas en tenir compte et me répète que j’ai ma conscience tranquille. Ça pourrait me faire arrêter ce sport un jour.

romuald-massé-gpc-powerlifting-squat

Romuald MASSÉ au squat

PowerliftingMag : Quelles sont tes prochaines étapes, et comment te vois-tu d’ici cinq ans ?

 

ROMUALD MASSÉ : Je me prépare pour la finale du championnat de France WPC qui aura lieu les 8 et 9 avril 2017 à Saint Prix (93), le 29 avril se déroulera la Coupe d’Europe WPC au bench et deadlift au Pont de Claix (38). Je m’attaquerai ensuite à l’international avec le Championnat d’Europe GPC fin juin en Pologne et le Championnat du Monde GPC en République Tchèque mi-septembre.

La saison prochaine, je tirerai en FFF uniquement.

Merci Romu ! 

 

Pin It on Pinterest

Share This