Bien choisir sa catégorie de poids en force athlétique et powerlifting

La nutrition joue un rôle très important dans la force athlétique et le powerlifting, elle influe directement sur l’amélioration de la performance et sur le contrôle du poids de l’athlète.

On a toujours entendu dire que si on veut soulever plus de poids il faut manger beaucoup pour gagner plus de poids.Stéréotype ! Il existe de plus en plus d’athlètes performants qui ont un physique bien défini et esthétique, regardez nos grands champions français Sofiane et Alan lors des compétitions.

Si vous prenez soin de votre alimentation, vous pourrez devenir vraiment fort et avoir un corps musclé, n’est-ce pas notre but recherché en force athlétique?

Les catégories de poids en force athlétique et powerlifting:

 

En force athlétique et powerlifting il existe plusieurs catégories de poids, comme c’est le cas dans de nombreux sports. Le choix  de telle ou telle catégorie n’est pas faite au hasard, monter de catégorie le jour de la pesée, peut nous faire échouer complètement sur une préparation annuelle.
 
En force athlétique, il existe différentes catégories qui définissent un athlète : l’âge ( regardez votre carte d’identité si vous doutez), le sexe ( pas trop dur à trouver normalement), et le poids.
 
Pour rentrer dans une catégorie de poids, par exemple celle de l’IPF des moins de 83 kilos pour les hommes, il faut peser entre 74.01 kilos au minimum et 83 kilos au maximum.
 
Simple, non? Mais avec la prise ou la baisse de poids on peut décider dans quelle catégorie de poids on va tirer, et là ça se complique un peu 😉

Quelle catégorie de poids choisir?

Le jour de la compétition, la pesée détermine dans quelle catégorie nous allons tirer durant la compétition.

Pour les débutants en force athlétique il serait conseillé pour les premières compétitions de rester dans la catégorie de poids dans laquelle ils sont, pour arriver à la compétition avec un maximum de force et d’énergie.

La question se pose principalement pour les athlètes qui sont entre deux catégories.
Si on se trouve entre deux catégories, il est facile de perdre un ou deux kilos avant une compétition,  mais n’attendez pas le dernier jour non plus, la nutrition se planifie, tout comme les entrainements !
 
Évidemment, il ne pas faut attendre le jour de la compétition pour se peser. La nutrition et le contrôle du poids doit se faire tout au long de la saison. Nous parlons bien de contrôle, non de restrictions. Autour de la compétition si vous vous retrouvez entre deux catégories, à vous de voir si par exemple vous pesez 84 kilos, que vaut-il mieux faire? Perdre 1 kilo pour descendre dans la catégorie des – 83 kilos, ou bien, se stabiliser ou prendre du poids pour être dans la catégorie des – 93 kilos?
 
Si nous entrons dans la catégorie des -93 kilos en pesant 84 kilos, nous rivaliserons avec des athlètes pesant plus et susceptibles d’avoir plus de force que nous et une masse musculaire plus importante.
 
Si vous vous retrouvez à 1 semaine de la compétition et que vous devez perdre 5 kilos pour la pesée, mieux vaut se concentrer sur le maintien de forme, que de vouloir perdre un maximum de poids en peu de temps, et de se retrouver le jour de la compétition sans aucune force et plein de vertiges. 

Quelle est ma catégorie de poids idéale?

Ce qui va réellement nous aider à devenir plus fort, et avoir un corps le plus bas possible en masse grasse, avec la plus grande quantité de masse musculaire dans la catégorie dans laquelle nous voulons être.

Facile, pèse toi, mesure -toi,ou bien prends une photo, pour connaître plus ou moins ton niveau de graisse approximatif.

Durant la phase de compétition, l’idéal est d’être dans des niveaux faibles de masse grasse . Par contre, durant le reste de la saison, la masse grasse peut s’élever.

La prise de poids hors compétition devra rester raisonnable, de quelques kilos autour de son poids de compétition.

C’est entre ces deux marges que tu joueras à faire monter et baisser ton poids corporel pour les pesées. A chaque étape, il faudra accumuler un peu de masse musculaire, construire du muscle. inévitablement, au fur et à mesure des mois, années, ton poids augmentera, et la question pourra se poser de changer de catégorie, tout est une question de patience.

L’importance d’une bonne nutrition sur toute la saison.

La nutrition n’est pas la partie la plus évidente en force athlétique. Il faut faire attention à ce que l’on mange toute l’année. Cependant, concernant l’entrainement, lorsque nous sommes en dehors des périodes de compétitions, les charges et fréquences sont moins élevées. Pour la nutrition c’est pareil,  sans aller à l’extrême de se lâcher comme un cinglé sur la nourriture, on peut tout de même succomber à quelques caprices, il faut bien vivre !

Notre objectif principal n’est pas l’esthétique, ni d’avoir des abdominaux saillants toute l’année, mais maintenir un niveau compétitif le plus efficace possible durant la saison.

 

Pin It on Pinterest

Share This